Dominique Naert - Nous n'avons pas la capacité de changer le monde, mais celle de changer notre propre vision du monde…/… We can't change the world, but we can change our view of it.
 
juil
25

L’évolution des fraternités ouvrières

Ecrit par Dominique

L’évolution des fraternités ouvrières

Au lendemain de la guerre de Cent ans, les fraternités de bâtisseurs, qui avaient été utilisées pour bâtir des forteresses ou pour tailler des boulets de canons, avaient perdu de leur maîtrise, ou encore s’en été allé vers d’autres pays ( Allemagne, Italie, Angleterre, Russie, Hollande… Le terme «compagnonnage» est cité dans les archives de police de la fin du 15e siècle alors que le terme « Compaignon » est évoqué, comme nous l’avons vu, dans l’Ordonnance de 1419 ; en 1540, dans un procès-verbal établi à Dijon, deux compagnons cordonniers avouent avoir été hébergé « chez une femme nommée la mère » ; une Mère de compagnons menuisiers et serruriers sera évoquée à Troyes en 1759 ( le 15 décembre 1759) dans une ordonnance de police qui condamne un certain Cligny, Maître Pâtissier pour avoir, sous la dénomination de « Mère des Compagnons », retiré chez lui lesdits compagnons, qui s’y sont assemblés en troupe, attroupement avec armes, épées, couteaux de chasse et bâtons.

A partir du 17e siècle, le compagnonnage est plus particulièrement vivant dans les métiers de la mécanique, du cheval, du tissu, du cuir, du bois, du verre, du fer… La Renaissance met à l’honneur les artistes. Au Moyen Age, le terme « artiste » n’existe pas vraiment et l’œuvre du sculpteur-imagier lui appartenait autant qu’à son commanditaire qui, lui, avait exigé d’eux un travail très précis. En fait, au compagnonnage des maçons se substituera le compagnonnage des tailleurs de pierre ; cette histoire s’exprime dans le terme anglais « stone-masson », ce qu’évoque expressément la franc-maçonnerie dans son expression ; en fait, le métier de maçon englobe de nombreuses spécialités ( encore aujourd’hui), dont celles du tailleur de pierre, du sculpteur (imagier), du torcheur qui réalisait les torchis mais aussi les enduits et les badigeons ; mais aussi les peintres qui se scindèrent en 2 spécialités hiérarchisées dès le 13e siècle en Italie, symbolisé par Giotto qui fut nommé responsable des travaux de la ville de Florence ; il fut le premier à créer un art destiné au commerce et non à la « plus grande gloire de Dieu » ; il fut aussi le premier à vouloir s’éloigner des arts mécaniques, dans lesquels été comptée la peinture, pour se rapprocher et être considéré comme un art libéral, un art de l’esprit ; ces notions furent 2 siècles plus tard défendues par Léonard de Vinci qu’il importa en France.

Par ailleurs, nous l’avons vu dans l’organisation des chantiers de cathédrales une décomposition spécifique s’additionne encore ; bien sûr, la taille de pierre véhicule, chez les compagnons, un aura particulier puisqu’elle symbolise la singularité de la filiation monastique mais aussi la spécialité la plus élaborée dans l’art du trait, art abstrait mais aussi part importante et collatérale à l’un des arts libéraux : l’architecture. C’est cette singularité que souhaite mettre en avant les maçons qui connaissent le trait et la taille de la pierre, dès la Renaissance, par rapport aux autres spécialités du métier et qu’ils mettront en avant dans leur vocable. Seuls chez les Devoirs de Liberté, on rencontre jusqu’à la fin du 18e siècle, des Compagnons maçons. Et il faut noter une grève des ouvriers charpentiers et maçons employés sur les chantiers du sieur Terville, rue Château-Landon, à Paris en septembre 1836 ; cet entrepreneur avait été frappé d’une mise en interdit de 5 ans pour avoir employé des limousins non compagnons ; 14 condamnations furent prononcées contre les grévistes par le tribunal correctionnel ( Gazette des tribunaux du 11 février et du 4 mars 1837).

Les statuts des « Maistres Massons » de 1625 de la ville et des « fauxbourgs de Troyes », nous éclaire ; le Chapitre 1 commence ainsi : « Comme de tout temps et ancienneté il y eu un Art et Mestier de Masson en cette ville de Troyes ; même une confrairie qui a été entretenue. Sera ladite Confrairie continuée et le service de Dieu accoutumé d’estre faict en l’Eglise et prieuré de Nostre Dame en l’Isle le jour du Dimanche d’après la Nativité Notre Dame se fera tous les ans le même jour et en ladite Eglise ; auquel service tous les Massons et Tailleurs de pierre, tant Maîtres que Compagnons gaignant argent, seront tenu d’assister… » A partir de cet endroit seul le terme de maçon est employé ; il est aussi à noté, concernant les cotisations : « … Et par les Compagnons sortants d’apprentissage comme aussi les Compagnons Passants et travaillants dans cette ville, la somme de huit sols seulement ». Concernant le Chef-d’œuvre qui permet au compagnon ou à l’apprenti ayant effectué 4 ans d’apprentissage ( 6 ans, s’il na pas été apprenti sous contrat chez un Maître de la ville), d’être « aspirant à ladite Maistrise », l’article XV précise que : « Se composera le dict chef-d’œuvre d’une pièce d’œuvre de traict, pour employer à quelque œuvre d’Eglise, Bâtiment ou fortification d’une ville, chasteau ou autre place ; Pour la façon et expédition duquel, n’y aura plus que six journées de travail, durant lesquelles s’y employera le dict chef-d’œuvre sans discontinuation ; dequoy néanmoins ne luy appartiendra aucun salaire ». Les statuts défendent aux couvreurs, aux torcheurs et aux menuisiers d’entreprendre quelques travaux de scellements qu’ils soient… Ils précisent que : « Les ouvrages dépendant dudict Art et métier de Masson sont tous ouvrages de Massonnerie et Architecture d’Eglises, Chasteaux, Bastiments, Corps d’hostels, Maisons, soit pour les bastir à neuf ou réparer… ».

Leave a Reply

videos

WWW Liens

Dernieres publications

Commentaires récents

Mots-clefs

Actualités apprentissage Boorstein Bâtiment durable Chervel classique Compagnon conscience cursus Descartes Diderot Diplôme universitaire Dolto Edgar Morin entreprise filiation formation geste humaniste humanité Jack Lang métier métiers outil Platon pédagogie Pétrarque responsabilité rite rituels Ruano-Borbalan savoir savoir-être symbole symbolisme système scolaire Tour de France Transmission Troyes trésors nationaux UNESCO VAE Virgile école éducation nationale
Totales: 237611
Hoy: 225