Dominique Naert - Nous n'avons pas la capacité de changer le monde, mais celle de changer notre propre vision du monde…/… We can't change the world, but we can change our view of it.
 
juil
25

L’influence des différentes organisations entre elles.

Ecrit par Dominique

L’influence des différentes organisations entre elles.

En fait, comme nous venons de le voir, l’histoire des fraternités ouvrières, du compagnonnage et des corporations sont intimement liées. La difficulté, pour comprendre ces organisations est là : issues d’une racine commune, elles ont vécu leur propre vie, souvent en opposition, tout en s’influençant mutuellement selon les périodes de l’histoire, selon l’intérêt et l’évolution sociale du groupe. Aucun système n’est parfaitement étanche et si la fraternité devenue le compagnonnage semble avoir influencée la corporation, cette organisation fut aussi polluée par la corporation ; plus tard on verra aussi l’influence mutuelle du Compagnonnage et de la Franc-Maçonnerie.

Par exemple, pour devenir « Magister Operum » d’une cathédrale ou d’une abbaye, il n’était pas nécessaire de réaliser un chef-d’œuvre ; or, le chef-d’œuvre était exigé, tout au moins à partir de 1268 en France (livre des Métier d’Etienne Boileau) pour accéder à la maîtrise ; d’ailleurs, dans les rites compagnonniques fondamentaux, l’état final est celui de Compagnon ; au début de la Franc-Maçonnerie dite opérative, seuls les 2 états d’apprenti et de compagnon existent (la F.M. s’appuyait sur l’étude des « old charges », les « vieux devoirs »). La maîtrise donne la capacité de devenir « artisan » et de traiter des affaires ; dans quelques métiers, une démonstration professionnelle sera exigée lors de cérémonies de Réception, semble-t-il dès le 18e siècle ; mais ces démonstrations avaient d’autres buts que celle de prouver ses capacités techniques : elles étaient là pour éprouver « l’aspirant » dans l’exercice qu’il connaissait le plus, le métier ; quant à ses capacités techniques, le travail au quotidien au contact de ses « frères en Devoir » étaient suffisants. L’état d’aspirant (qui existe dans le compagnonnage contemporain) n’existait pas vraiment et ne correspondait (assez tardivement), qu’à une courte période probatoire de quelques mois que l’on retrouve dans les ordres monastiques ; en fait, on eu recours au chef-d’œuvre dans le Compagnonnage, surtout au 19e siècle, pour se départager le droit de passage dans une ville, entre 2 organisations compagnonniques, le plus souvent entre les Devoirs et les Devoirs de Liberté.

Par ailleurs, le compagnonnage vécu chez les laïcs n’est pas vécu comme sur les chantiers religieux, en particulier chez les maçons-tailleurs de pierre ; ou plutôt, selon l’origine religieuse et le type de métier, la laïcisation sera plus ou moins tardive. 2 types d’organisations peuvent vivre séparément à la même période, familiares monastiques et fraternités laïcs de type compagnonnique, l’un pouvant, selon les individus, se déverser dans l’autre. Enfin, certains métiers, considérés à la fin du moyen âge comme un compagnonnage, peuvent être déconsidérés sinon exclus de la sphère compagnonnique : les cordonniers, les maçons, les boulangers… En fait, la préséance que prirent les tailleurs de pierre du saint Devoir de Dieu et les Charpentiers du Saint Devoir sur les autres métiers est à l’origine des mouvements d’entrée et de sortie de ce que nous pourrions nommer, les accrédités. Ainsi note-t-on le passage, très tôt à Troyes, de compagnons dans des métiers les plus divers : Cordonniers en 1419 , Maçons-Tailleurs de pierre en 1625, Tonnelier en 1602, Passementiers en 1629, Tisserands de toile et Drapiers en 1632, Boulangers en 1663, Pelletiers en 1684, Vitriers et Peintres en verre ( qui réalisaient aussi les vitraux sur les bâtiments religieux et privés) en 1693, Couvreurs en 1728, Orfèvres en 1737, Menuisiers en 1759, Serruriers en 1773 ; Tailleurs d’habit ainsi que de Mégissiers en 1782 ; Charrons, papetiers, perruquiers en 1783, Charpentiers en 1785, Tourneurs en 1787…

A noter aussi, au début du 19e siècle, l’apparition des Unionistes de l’Aspirant serrurier d’Auxerre, Moreau ou encore des Renards (les Margajats ou margageats), mouvement non compagnonnique(indépendant) mais qui était organisé comme les compagnons du devoir ou du devoir de liberté. Une ordonnance du 10 septembre 1773 fait état, à Troyes de Compagnons connus sous les noms de Renards, Agrichons et Bondrilles ( les compagnons charpentiers du devoir) ; cette ordonnance porte sur le règlement de police et la discipline des Compagnons, ouvriers et apprentis de toutes les communautés « d’arts et métiers, sans distinction ni exception aucune. Défense de faire des avances aux compagnons. Défense aux compagnons de prendre des matériaux sur le chantier où ils travaillent. Obligation du billet de congé. Défense d’avoir des outils pour les compagnons connus sous les noms de Renards, Agrichons et Bondrilles, sauf ceux du petit sac : rainette, jauge, petit compas, fausse équerre ou grand compas, plomb, cordeau, sauterelle, pierres noires et limes. Obligation du registre pour les Maîtres. Interdiction à tous Compagnons Etrangers, de présenter, proposer, placer les arrivants chez les Maîtres, ou faire fonction d’embaucheurs. Interdit de menacer les Maîtres pour obtenir augmentation de salaire, lumière dans la chambre, changement de nourriture. Interdit de cabaler, de s’attrouper à plus de 3, même sous prétexte de Conduite de leur camarade. Interdit d’avoir des bâtons, armes blanches, cannes. Interdit de prendre la qualité de Père et Mère des Compagnons ». Cette ordonnance de police semble faire état de tous les règlements que les édiles et responsables de la paix et de la sécurité se sont obstinés à imposer aux compagnons du début du 16e siècle à la fin du 19e. Les bagarres entre organisations rivales, les devoirants, les gavots et devoirs de liberté, les renards ou margageats mais aussi les sédentaires, espontons, agrichons ou cornichons et comme nous pouvons en déduire, contre les maîtres mis en demeure de payer plus.

Leave a Reply

videos

WWW Liens

Dernieres publications

Commentaires récents

Mots-clefs

Actualités apprentissage Boorstein Bâtiment durable Chervel classique Compagnon conscience cursus Descartes Diderot Diplôme universitaire Dolto Edgar Morin entreprise filiation formation geste humaniste humanité Jack Lang métier métiers outil Platon pédagogie Pétrarque responsabilité rite rituels Ruano-Borbalan savoir savoir-être symbole symbolisme système scolaire Tour de France Transmission Troyes trésors nationaux UNESCO VAE Virgile école éducation nationale
Totales: 246894
Hoy: 304